TPE sur le Rafale


Inscription - Mot de passe oublié ?

IV) Armement

1) Configurations d'emports

a) Configurations air-air

b) Configuration air-sol

c) Configurations diverses

TPE Rafale Emports

Le schéma ci-dessus représente les différents emplacements des armements sur le Rafale

2) Armement air-air

a) Le canon Nexter DEFA

Développé par la société Nexter, il est constitué d’un seul tube de 30 mm de diamètre et pèse en tout 120 kg. Il est placé au niveau de la jonction entre le fuselage de l’appareil (structure principale) et l’aile droite. Il mesure 2,40 m de longueur sur 29 cm de largeur. Il utilise quatre obus différents : OX (obus d’exercice), OXTC (obus d’exercice traçant), OEI (obus explosif incendiaire) et OSPEI (obus semi-perforant explosif incendiaire). « Traçant » signifie que l’obus émet de la lumière au moment du largage pour que le pilote puisse vérifier sa trajectoire et corriger celle de l’obus suivant si nécessaire. Il a une cadence de tir de 2500 obus par minute. Plusieurs modes de tir sont d’ailleurs possibles : mode libre ou rafales limitées à 0,5 seconde (ce qui représente déjà 21 munitions tirées) ou 1 seconde (qui représente donc 42 obus tirés). Ils sont d’ailleurs longs de 15 cm.

b) Le missile MICA

Ce missile développé par la société MBDA (groupe industriel de l'Aéronautique et du secteur spatial, leader européen pour tout type de missile) mesure 3,10 mètres de longueur et a un diamètre de 16 cm. Il pèse 112 kg et possède deux têtes à système de guidage différent : l'autodirecteur EM (électromagnétique) et l'autodirecteur IR (infrarouge). Il a une portée maximale de 80 km. Le système électromagnétique, plutôt utilisé pour les cibles à grandes distances (système infrarouge pour les courtes distances), détecte une cible à plusieurs dizaines de kilomètres et est capable de choisir la cible la plus appropriée sans intervention du pilote; alors que le système infrarouge, beaucoup plus performant, dresse une image infrarouge sur son propre système de vision et permet ainsi de différencier un appareil d'un simple leurre classique. Ce missile est aussi utilisé en cas d'autodéfense : il peut partir à l'opposé de la direction de l'avion.

TPE Rafale Missile Mica

Schéma des deux configurations du missile MICA

c) Le missile METEOR

Développé par MBDA, il mesure 3,6 mètres de longueur et a un diamètre de 17 cm. Il n'est pas encore en service mais le sera en 2018 (il en est à la phase expérimentale). Il a une portée de 120 km et, par conséquent, est un missile contre les cibles à très longue distance. Sa propulsion par un moteur de fusée lui permet d'atteindre la vitesse de Mach 4 qui correspond approximativement à 4890 km/h. Il est équipé d'un guidage inertiel : le missile se focalise sur la vitesse de la cible pendant sa course et un radar devient actif en fin de course. Aussi, la zone dans laquelle le missile est sûr de toucher sa cible a un rayon quatre fois plus grand que celui du missile américain AMRAAM.

TPE Rafale Missile Meteor

Le missile METEOR

3) Armement air-sol

a) Le missile SCALP

Elaboré par MBDA, ce missile mesure 5,1 m de longueur et 1 m de diamètre. Dérivé du missile APACHE, il en retrace les grandes lignes mais avec des améliorations : vitesse Mach 0,8 (environ 1000 km/h), portée de 250 km, missile de croisière furtif avec un GPS incorporé et un radio-altimètre. Outre le GPS, il possède un système de guidage infrarouge. Sa charge explosive importante, 360 kg, a deux objectifs : pénétration et éclats. Il est propulsé par un moteur (Microturbo) qui s'allume avant le tir. Ce missile est aussi capable d'être reprogrammé en cas d'annulation de la mission et ainsi d'aller s'écraser dans une zone déserte.

TPE Rafale Missile SCALP

Schéma du fonctionnement du missile SCALP

b) Les missiles AASM (armement air-sol modulaire)

En fait, il ne s'agit pas d'un, mais de plusieurs armements de type air-sol qui ne sont d'ailleurs que des kits pour améliorer la portée des autres missiles. Ils possèdent donc différentes charges explosives ainsi que différents corps de bombe et de système de guidage : il y a le guidage laser, capable d'atteindre une cible en mouvement, le guidage GPS et le guidage infrarouge, capable de rectifier une erreur de cadrage avant l'impact. Ils ont une portée maximale d'environ 50 km. Ils ont été élaborés par SAGEM, une société d'élaborations techniques européenne dans le domaine de la haute technologie.

TPE Rafale Missile AASM

Quatre types d'AASM

c) Les bombes guidées GBU

Les bombes GBU, aussi appelées « Paveway », sont une série de bombes développées par les Américains. Les différences notables sur ces engins sont les charges explosives et la capacité de l’obus à être pénétrant ou non. Cette bombe mesure 4,4 mètres de longueur et 46 cm de diamètre. Elle a une charge explosive de 429 kg et une masse totale de 1050 kg. Appelées aussi Paveway, les GBU ont fait leur apparition dans l’Armée de l’air française en 2012.

Développée et conçue par Texas Instruments et Raytheon, cette bombe guidée n’a pas de système de propulsion et dépend donc de la vitesse, de l’altitude et d’autres facteurs aérodynamiques. Son utilisation requiert cependant un pointeur laser pour désigner la cible. Pour contrôler sa trajectoire, on y a ajouté des ailettes à l’arrière afin d’assurer une bonne portance, des ailerons pour régler la trajectoire de la bombe et un calculateur pour pouvoir régler ces différents paramètres. Cette bombe est d’ailleurs dotée de la capacité « fire and forget » qui signifie que, une fois larguée, elle est capable de s’autogérer. Elle a une portée maximale de 30 km en haute altitude et 15 km en basse altitude.

TPE Rafale Bombe GBU

Bombe guidée GBU

d) Le missile nucléaire ASMP-A

Le missile ASMP-A (air-sol moyenne portée amélioré) mesure 5,4 mètres de longueur et a un diamètre de 35 cm. Elaboré par MBDA, il est équipé d’une tête nucléaire d’une puissance 15 fois plus grande que la bombe d’Hiroshima. D’une masse totale de 840 kg et déployé en 2009, ce missile est une amélioration d’un autre missile nucléaire ASMP (air-sol moyenne portée).

Il a deux types de propulsion : d’abord un accélérateur puis un statoréacteur permettant la vitesse de Mach 3. Ce modèle de réacteur de fusée fut choisi afin d’augmenter la portée du missile et pour éviter des problèmes de masse. Sa vitesse est d’ailleurs qualifiée de supersonique et permet au missile d’être furtif. Cet engin est aussi utilisé pour les cibles marines. Il a une portée de 500 km et a un système de guidage par navigation inertielle sur programme.

4) Armement air-mer

a) Le missile Exocet

Développé par la société MBDA, cette gamme de missiles antinavires constitue avec le missile à tête nucléaire ASMP-A le seul argument massif de la défense en mer du Rafale. Le dernier modèle placé sur le Rafale est le missile Exocet AM-39. Il est adaptable sur des hélicoptères et sur des avions de chasse divers. Doté de la faculté « fire and forget », ce missile vole à basse altitude. Il mesure 4,7 mètres de longueur et a un diamètre de 35 cm. Sa charge explosive pèse 165 kg. Ce missile a aussi la particularité « sea skimming » (le missile effleure le niveau de la mer).

Il est propulsé par un moteur fusée. Cela lui permet d’avoir une vitesse proche de Mach 1 (Mach 0,9), ce qui le rend difficilement détectable. Il a une portée de 180 km et un système de radar qui ne s’active qu’avant l’impact, ce qui rend difficile les contre-mesures. Il a, en plus de son radar, un guidage inertiel activé durant la phase d’approche.

TPE Rafale Missile Exocet